Le choc de la 21e journée du championnat professionnel de la ligue 1 qui a opposé samedi après-midi la JS Kabylie à son homologue du Mouloudia d’Alger, au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou avec une affluence record pour ce 104e classico entre ces deux formations célèbres en Algérie, s’est finalement achevé sans vainqueur sur le score de parité (1-1).

En mauvaise posture après avoir grillé pratiquement tous ses objectifs, le doyen s’est déplacé à Tizi-Ouzou dans le seul espoir de se réconcilier avec son public en défiant les canaris qui ne cessent d’accumuler les faux pas notamment après la défaite enregistrée au stade Omar-Hamadi lors de la précédente journée contre le Paradou A.C (2-0) et le match nul concédé à domicile devant l’As Ain M’lila (1-1).

Contrairement aux pronostics favorables pour les locaux, les mouloudéens ont largement dominé la première période en créant plusieurs occasions notamment par l’intermédiaire du défenseur Nabil Lamara à la 18e minutes suite à sa belle échappée du côté gauche enchaînée d’une frappe qui a été détournée en corner par le portier hôte. Elle sera suivie de l’ex-Kabyle Benaldjia qui a vu sa balle repoussée par la transversale adverse.

En accentuant leurs tentatives, les Algérois ont réussi à ouvrir la marque à la 43’ grâce au nouveau aligné Samy Frioui après un centre en retrait de Hachoud qui a été mal intercepté par le gardien de but de la JS Kabylie Abdelkader Salhi.

Par cette réalisation dans les toutes dernières minutes de la première mi-temps, les 22 acteurs ont regagné les vestiaires avec un petit avantage au profit des visiteurs malgré leur infériorité numérique après l’expulsion amplement méritée à la 31e du milieu terrain Mouloudéen Aliou Dieng pour cumul de cartons.

En seconde période, l’arbitre de la rencontre a désigné le point de penalty a la 60’, a l’issue d’une faute commise par le portier de la JSK sur le buteur du match a l’intérieur de la surface des réparations duquel, le doyen avait l’opportunité d’aggraver l’écart. Fort heureusement, pour les lions de Djurdjura, le gardien de but, Abdelkader Salhi, s’est racheté en s’interposant devant la balle de but d’Amada.

La distinction de l’ex-Belouizdadi, a ressuscité l’éveil tardive mais bénéfique pour les locaux, car additivement aux occasions ratées, les poulains de Franck Dumas, ont tout de même réussi à remettre les pendules à l’heure grâce à l’égalisation signée, Nabil Saâdou, a la 67’, qui a survolé la défense du doyen pour placer sa balle au fond des filets après le coup de pied arrêté, effectuer soigneusement par le N°6, Lyes Benyoucef.

En poursuivant le débat avec des combinaisons plus au moins dangereuse, l’arbitre fédéral, Mr Saïdi Mohamed, auteur d’une bonne prestation a séparé les deux galeries après 4 minutes de temps additionnel sur le score de parité de 1-1.

Le résultat final n’arrange donc aucune des deux formations puisque le concurrent direct de l’équipe hôte a pris le large au classement général en s’imposant sur sa pelouse par la plus petite marche (1-0) face à la lanterne rouge l’USM Bel Abbès alors que le Mouloudia d’Alger s’est rétrogradé vers la 5e position en compagnie du CS Constantine et cède, ainsi, sa place sur le podium en faveur de l’Académie du Paradou.

Par Belkheir A. 

LAISSER UN COMMENTAIRE