La 21e journée de ligue 1 professionnelle a débuté ce vendredi 8 février avec deux matchs opposant le MC Oran au Paradou AC dans un débat qui est revenu aux visiteurs ainsi que le déplacement périlleux de l’AS Ain M’lila au stade Chahid Hamlaoui pour affronter le CS Constantine qui s’est soldé par un résultat de parité.

Sortant d’une belle victoire devant la JS Kabylie (2-0) lors de la précédente journée au stade Omar-Hamadi grâce au buteur du championnat Zakaria Naïdji (72’ et 84’), le Paradou AC s’est une nouvelle fois distingué en reproduisant son doublé sur la pelouse d’Ahmed Zabana face au Mouloudia d’Oran.

Avec pratiquement le même scénario que celui contre les Canaris, les pacistes se sont révoltés en seconde période à travers leur deux réalisations à la (72’ et 78’) grâce auxquelles les coéquipiers de Badaoui ont fait le nécessaire pour revenir avec les trois points de la victoire de chez les Hamraoua et se hissent provisoirement à la troisième position en comptabilisant 33 pts au total en attendant le résultat du classico entre le Mc Alger et la Js Kabylie prévu dans l’arène du 1er novembre à Tizi-Ouzou.

Un peu plus tard en fin d’après-midi, le CS Constantine avait rendez-vous sur son jardin avec un client plus au moins modeste puisqu’il se trouve dans une mauvaise passe avec seulement trois victoires depuis l’entame de la saison. L’AS Ain M’lila s’apprêtait, ainsi, à défier le tenant du titre qui avait étrillé lundi dernier l’Usm Bel Abbès à son domicile sur le score sans appel de (4-0).

Mais avec un parcours de douze matchs nuls, les Sanafir auraient dû se méfier un peu plus de ces M’lilis qui ont, d’ailleurs, réussi à piéger les locaux avec leur redoutable arme de parité sur le score vierge (0-0).

En sous-régime après treize matchs nuls, les capés de Salim Menad remontent provisoirement à la 10e place à la suite de ce 22e points. Quant aux constantinois, au pied du podium avec 32 pts, ils  continuent de convoiter une place parmi les locomotives du championnat national.

Par A. Belkheir

LAISSER UN COMMENTAIRE