Il n’y a pas que le général à la retraite Ali Ghediri, candidat à l’élection présidentielle du 18 avril, qui a été empêché, ce mercredi 6 février 2019, de se rendre au cimetière de Sidi Yahia pour assister à l’enterrement du général-major Abdelmalek Guenaizia, ancien ministre délégué auprès du ministre de la Défense nationale. 

Les généraux-majors Habib Chentouf et Cherif Abderrazak ont été également empêchés à ces funérailles qui se sont déroulées au cimetière de Sidi Yahia, a-t-on appris de plusieurs sources sûres. Ces deux généraux-majors font partie des 5 anciens hauts gradés poursuivis en justice au niveau du tribunal militaire de Blida pour « enrichissement illicite ». Habib Chentouf fut l’ancien chef de la très stratégique première région militaire. Il a été limogé le 17 août dernier.  Quant à Chérif Abderrazak, il était l’ancien commandant de la 4e Région militaire avant d’être limogé le 27 août 2018. Ces deux généraux-majors ont longtemps constitué la colonne vertébrale du haut commandement militaire de l’Armée Nationale et Populaire.

Rappelons que l’affaire de ces 5 anciens généraux-majors est toujours en cours de traitement par la justice militaire, comme il a été révélé précédemment dans les publications d’Algérie Part.

Soulignons enfin que cet incident s’ajoute à celui dont était victime Ali Ghediri.  » En sortant du siège de la permanence à Hydra, à Alger, M. Ghediri a trouvé trois camions qui bloquaient la route. On lui a dit que les trois véhicules étaient en panne. Mais après, un homme, probablement appartenant aux services de sécurité, lui a signifié qu’on ne voulait pas de sa présence à l’enterrement de Guenaizia », a indiqué Hmida Layachi, responsable de la communication du candidat, dans une déclaration à TSA et Maghreb Emergent.

Il est à souligner en dernier lieu que l’ancien ministre délégué auprès du ministère de la Défense nationale, le général major Abdelmalek Guenaïzia, décédé lundi à l’âge de 83 ans, a été inhumé mercredi au cimetière de Sidi-Yahia à Alger.

Les obsèques se sont déroulées en présence, notamment du président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, du président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Mouad Bouchareb, du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, du Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, Vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP),  de membres du gouvernement, de personnalités politiques, d’officiers supérieurs de l’ANP, et des membres de sa famille.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE