Deux généraux et deux colonels viennent d’être limogés à la direction des ressources humaines du ministère de la Défense, a-t-on appris de plusieurs sources concordantes. Ces limogeages ont été décidés par le vice-ministre de la Défense nationale, le chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale et Populaire (ANP), Ahmed Gaïd Salah. 

Selon nos sources, ces officiers supérieurs sont soupçonnés d’entretenir des liens étroits avec le général à la retraite et candidat aux élections présidentielles, Ali Gehdiri. S’agit-il donc d’une purge opérée par le vice-ministre de la Défense nationale pour priver l’actuel candidat au scrutin présidentiel du 18 avril prochain de ses potentiels soutiens au sein de l’institution militaire ? Fort probable, croient savoir nos sources.

Pour rappel, entre le général Ali Ghediri et le chef d’Etat-Major Ahmed Gaïd Salah, le torchon brûle depuis les publications dans les colonnes du quotidien El-Watan des tribunes de l’actuel candidat aux élections présidentielles. Des tribunes dans lesquelles Ali Ghediri a clairement appelé l’institution militaire a empêcher le 5e mandat d’Abdelaziz Bouteflika. Ces tribunes ont suscité l’ire du ministère de la Défense qui avait répondu par une lettre incendiaire et menaçante.

LAISSER UN COMMENTAIRE