Abdou Semmar, le rédacteur en chef, d’Algérie Part, a annoncé sur le plateau d’Amel TV, à l’occasion d’un débat animé avec Hichem Aboud, qu’il va procéder à l’enclenchement de poursuites internationales contre Anis Rahmani, le patron de presse impuni et protégé par des cercles occultes en Algérie en dépit de tous ces dérapages et atteintes inqualifiables à l’intégrité morale des citoyens algériens et des institutions de l’Etat. 

Plusieurs révélations ont été faites lors de ce débat. Hichem Aboud a indiqué également que le milliardaire le plus riche du pays, Issad Rebrab, a donné un chèque de 10 milliards de centimes à Ennahar TV pour s’attacher « ses services » dans l’optique de la domestiquer et défendre ses intérêts économiques ou privés. Abdou Semmar a proposé également des solutions concrètes pour lutter efficacement contre le « terrorisme médiatique » d’Enhahar TV et les préjudices difficilement irréparables qu’il produit à l’encontre de la société civile et la moralité publique. Des solutions qui peuvent donner lieu à une importante mobilisation contre ces « dérapages médiatiques ». Des dérapages qui enterrent chaque jour l’espoir d’offrir aux algériens un journalisme conforme aux normes universelles de la déontologie et de l’éthique.

LAISSER UN COMMENTAIRE