Le président du Conseil Constitutionnel, Mourad Medelci, est finalement décédé très tôt dans la matinée de ce lundi, a-t-on appris de plusieurs sources concordantes. Le pronostic vital du dirigeant algérien était engagé depuis hier soir. 

L’homme qui dirige le Conseil Constitutionnel devra être enterré au cimetière de Ben Aknoun après la prière du D’hor, confirment nos sources. Le décès de Mourad Medelci intervient à la veille de l’organisation des élections présidentielles du 18 avril prochain. Mourad Medelci a occupé plusieurs  postes ministériels ou institutionnels depuis 1988 à ce jour. Entre 2007 et 2013, Mouad Medelci était le ministre des Affaires étrangères du pays.  De 2002-2005, il était conseiller à la Présidence de la République et entre 2001-2002, il a occupé les fonctions de Ministre des finances en plein scandale de l’affaire Khalifa. Auparavant, entre 1999 et 2001, il était ministre du Commerce.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE