La gestion des marchés publics dans le secteur de la santé souffre d’un déficit de transparence qui soulève de sérieuses interrogations sur les intentions réelles des décideurs et gestionnaires de nos structures hospitalières. A Constantine, l’appel d’offres national ouvert n°01/ 2019 est caractérisé, a-t-on appris auprès de plusieurs sources concordantes qui connaissent parfaitement les rouages du secteur pharmaceutique. 

Des opérateurs privés ont, d’ailleurs, émis des réserves concernant cet appel d’offres. Ces opérateurs ont adressé des lettres officielles au Président de la Commission des Marchés,
Etablissement Hospitalier Spécialisé en Chirurgie Cardiaque Erriadh de Constantine. Force est de constater que cet appel d’offres a été établi par lots et non pas par lignes. Cela empêche la participation de tous les soumissionnaires potentiels dans le cadre d’une concurrence libre, saine et loyale.

L’Etablissement Hospitalier Spécialisé en Chirurgie Cardiaque Erriadh de Constantine est ainsi empêché de bénéficier du jeu de la concurrence. Tel qu’il est élaboré, cet appel d’offres ne permet pas de faire d’éventuelles économies substantielles qui permettraient à cette structure publique d’acheter suffisamment de produits à des prix raisonnables et compétitifs pour ne pas risquer des pénuries pendant l’exercice 2019.

Plusieurs autres réserves ont émis concernant cet appel d’offres. Dans le lot n°02, les prothèses vasculaires ont été ajoutés dans le même groupe que les clips. Par ailleurs, le gestionnaire de marché public ont séparé en 3 lots différents ( n°10/11/12) le consommable de la coronarographie et de l’angioplastie coronaire (introducteurs, sondes de coronarographie, sondes porteuses d’angioplastie, guides d’angiographie, les guides d’angioplastie, les ballons de dilatation coronaire, les stents coronaires actifs de dernière génération avec un polymère biodégradable, les stents coronaires actifs de dernières génération sans polymère -dont le service rendu pour le patient est énorme-, les indéflateurs en kit.

Il aurait été, ainsi, plus juste et surtout plus bénéfique pour l’Etablissement Hospitalier Spécialisé en Chirurgie Cardiaque Erriadh de Constantine d’établir les appels d’offres uniquement par lignes afin de permettre la participation de tous les fournisseurs présents sur le marché et choisir la qualité égale l’offre la moins disante ou la qualité différente l’offre la mieux disante (le service rendu au patient étant un critère capital et crucial dans le choix comme le stipule la loi et l’éthique)

Il aurait été également préférable de ne pas orienter les désignations des dispositifs médicaux en utilisant le vocabulaire commun pour les marchés publics : stents coronaires nus, stents coronaires actifs, ballon coronaires semi-compliants, ballon coronaires non compliants, ballons coronaires actifs…etc. Il est nécessaire également d’adopter des grilles d’évaluation complètes et neutres permettant : des évaluations équitables et reproductibles des offres ou de sélectionner les dispositifs apportant un bénéfice réel et démontré aux patients.

Ces dispositions auraient pu garantir les principes fondamentaux d’une concurrence saine et loyale permettant de préserver les deniers publics et de faire bénéficier les patients de produits de haute gamme. Malheureusement, nos dirigeant ignorent ces principes rationnels.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE