Abdou Semmar, le rédacteur en chef d’Algérie Part, analyse dans ce coup de gueule les dessous de la sortie controversée du ministre de l’Intérieur, Nourredine Bedoui. Ce dernier a pointé du doigt les pages Facebook et les chants des supporters pour expliquer la dimension alarmante du fléau de la harga. Une posture malhonnête intellectuellement et honteuse politiquement. A suivre sur : 

LAISSER UN COMMENTAIRE