Alors que la vie est de plus en plus chère et l’inflation ne cesse d’enfler, les salaires des algériens ont augmenté d’à peine 1,06% depuis 2016. C’est du moins ce que révèlent l’enquête réalisée par l`Office national des statistiques (ONS).

Cette enquête a démontré que le salaire net moyen mensuel en Algérie (hors secteurs agriculture et administration) a été estimé à 40.325 DA en 2017 contre 39.901 DA en 2016, soit une hausse de 1,06%. Une augmentation insignifiante qui ne permet nullement aux algériens de faire face à l’augmentation massive des prix des produits de large consommation. Cette hausse dérisoire prouve également que l’économie algérienne est grippée et demeure incapable de créer des richesses, des emplois ou de la valeur ajoutée.

Il est à préciser que le salaire net moyen est composé du salaire brut diminué des différentes retenues (IRG, sécurité sociale et retraite). Cette situation a donc eu un impact direct et négatif, sur la fiche de paie des Algériens. La hausse du pouvoir d’achat de nos compatriotes n’est pas pour demain car les performances économiques de notre pays ne sont pas encore au rendez-vous. Soulignons enfin que l’enquête de l’ONS a été menée en mai 2017 auprès de 762 entreprises composées de 535 sociétés publiques et de 227 sociétés privées nationales de 20 salariés et plus, représentant toutes les activités hormis l`agriculture et l`administration.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE