Dans les coulisses, les événements sont en train de s’accélérer pour les élections présidentielles du 18 avril prochain. Le candidat Ali Ghediri est en train de mener des négociations discrètes pour obtenir le soutien de plusieurs personnalités politiques qui pèsent lourd en Algérie. Plusieurs sources concordantes ont révélé à Algérie Part que le général à la retraite est en train de conclure une alliance avec Mouloud Hamrouche, l’ex chef du gouvernement de septembre 1989 à juin 1991. 

Selon nos sources, les deux hommes se connaissent très bien et Mouloud Hamrouche avait l’habitude rencontrer le général-major Ali Ghediri lorsque ce dernier était encore en fonction au ministère de la Défense Nationale. Nos sources assurent que l’ex-chef de gouvernement et leader du courant réformiste au début des années 90 partage plusieurs valeurs avec Ali Ghediri.

Les deux personnalités partagent-elles pour autant la même vision, le même projet pour l’avenir de l’Algérie à l’occasion des élections présidentielles d’avril prochain ? D’après nos sources, une véritable alliance entre le candidat Ali Ghediri et Mouloud Hamrouche est en cours d’élaboration. Le général-major tente de convaincre celui qui fut directeur général du protocole sous Houari Boumédiene de rejoindre son équipe de campagne pour créer « cette rupture avec le statu-quo qui paralyse le pays », croient savoir nos sources.

Pour rappel, Mouloud Hamrouche s’est distingué récemment par une sortie publique au cours de laquelle il a apporté un sévère diagnostic de la situation actuelle du pays. Sa  longue tribune publiée dimanche 13 janvier dans le journal El Watan. Dans ce texte, il a critiqué la gouvernance actuelle et dénonce les appels à l’intervention de l’armée pour régler la succession. « Notre pays a besoin de discernement », a-t-il écrit. «Tout pouvoir de secte, d’ombre ou d’influence non identifiée » est une menace, a-t-il ajouté enfin en faisant référence aux actuels dirigeants qui détiennent le pouvoir en Algérie.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE