En date du 7 janvier 2019, le producteur Youcef Goucem s’est présenté à 17h 30 au siège de la Chaine Dzair tv pour s’enquérir de la situation de paiement de ses prestations. Il a été reçu par le nouveau Directeur général, M Abrous Outoudert, qui l’a rassuré quant à la prise en charge de sa requête et son traitement avec les services de l’administration, le lendemain.

A la grande surprise, M Goucem qui, à son entrée avait dissimulé une petite bouteille de jus
contenant de l’essence, a tenté de s’immoler, n’était la vigilance des agents de sécurité du siège.

Il a été aussitôt transporté par les services de la Protection Civile vers l’hôpital de Douéra.
Retour sur un incident regrettable qui n’aurait pas du susciter des réactions en chaîne de certains sites, qui sonnent comme un règlement de comptes, sachant que la plupart de ces sites n’ont même pas eu le réflexe professionnel de s’informer à la source.

Pour les faits, nous portons à la connaissance de l’opinion publique ce qui suit :

1- Depuis 2013, M Goucem a réalisé plusieurs produits pour le compte de Dzair tv dans le
cadre d’une relation contractuelle, empreinte de confiance et de respect mutuel des
engagements.

2- Concernant les productions objet de sa réclamation, il s’agit :
• Du feuilleton « Sa Ansa Oua Aoud » diffusé au mois de Ramadhan 2017. Sur le montant
convenu de 17. 850. 000 DA TTC, Dzair tv a honoré le paiement de 13. 375. 000 DA TTC. Pour le reste à payer, qui s’élève 4.475.000 DA, M. Goucem a été invité à récupérer son chèque, depuis le mois de juillet 2018. (Le Procès Verbal de l’huissier de justice ci-joint faisant foi)

• Du feuilleton « Arkass NNI », dont le coût a été arrêté à 5 millions de DA et d’une
caméra cachée, réalisée dans les locaux et en utilisant la logistique de Dzair tv, à 1 million de DA. En contre partie de ces deux productions, d’une valeur de 6 millions de DA, Dzair TV a mis à la disposition de M. GOUCEM des espaces publicitaires pour des sponsors, qu’il s’était engagé à démarcher. Le différend est né suite à la volonté de M. Goucem de réviser aussi bien le montant que ses modalités de paiement arrêtés.

Ces faits sont relatés pour mettre fin à des spéculations malveillantes et éclairer l’opinion
publique sur un différend commercial, qui, malheureusement, a tourné au drame. Notre
préoccupation première reste l’état de santé de M Goucem, tout comme nous demeurons proches de sa famille, à laquelle nous apportons notre soutien indéfectible.

La Direction Générale de Dzaïr TV 

LAISSER UN COMMENTAIRE