Il aura fallu attendre jusqu’à jeudi très tard dans la nuit pour que le tribunal de Sidi M’hamed donne enfin son verdict dans la fameuse affaire du chanteur Réda City 16. Ce dernier a été finalement condamné à une année de prison dont six mois ferme. Le célèbre rappeur, enfermé au bagne d’El-Harrach depuis le 18 octobre dernier, devra donc rester encore en prison pendant trois autres mois. Sauf si le rappeur procède à un appel en cassation au niveau de la Cour d’Alger dans l’espoir de réduire encore cette peine. 

Le beau-frère de Réda City 16 ainsi que les deux Facebookers Ahmed Chaoui et Madani Rouabhi ont écopé également de la même peine. En revanche, le journaliste Lyes Hadibi, le directeur du média en ligne Aljazair 24, a été innocenté par le juge du tribunal de Sidi M’hamed. L’autre protagoniste de cette affaire, le fils de l’homme d’affaire Mahieddine Tahkout, Bilal Tahkout, a été lui-aussi innocenté.

Il est à souligner que le procès a débuté ce lundi à 10 H du matin. L’autre personnalité qui a été citée dans cette affaire est le cyber-activiste Amir Dz, de son vrai nom Amir Boukhors. Ce dernier a écopé d’une peine de 3 ans de prison ferme, assortie d’une amende d’un million de dinars. Le procureur de la République près du tribunal de Sidi M’hamed a réclamé enfin le lancement d’un mandat d’arrêt international à l’encontre d’Amir Dz, réfugié en France.

Rappelons que cette affaire avait suscité une énorme polémique. De graves accusations de chantage et d’extorsion de fonds via les réseaux sociaux ont été formulées à l’encontre des accusés dans cette affaire.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE