Inédit ! La « Grande Muette » sort de son silence et lance une violente attaque politique. Ce dimanche matin, le ministère de la Défense Nationale vient de répondre officiellement aux récentes sorties médiatiques du général-major à la retraite Ali Ghediri qui ne cesse d’appeler le premier responsable de l’armée à intervenir rapidement pour sauver le pays d’une violation de la Constitution qui peut s’avérer fatale pour la nation. 

La lettre incendiaire du ministère de la Défense Nationale de ce dimanche risque faire couler beaucoup d’encre. Le vocabulaire est volontairement menaçant et les mots laissent suinter une très vive colère.  « A l’approche de l’échéance électorale présidentielle, certains individus mus par des ambitions démesurées et animés par des intentions sournoises tentent et par tous les moyens, notamment les médias, de préjuger des prises de positions de l’institution militaire vis-à-vis des élections présidentielles et s’arrogent, même, le droit de parler en son nom », commence la lettre du ministère de la Défense Nationale (MDN).

« En agissant ainsi, ces individus aigris et sans envergure, qui ne lésinent pas sur l’emploi des moyens les plus déloyaux, visent sans succès à influencer l’opinion publique et de s’affubler de la crédibilité qui leur fait énormément défaut. N’ayant pas trouvé d’échos à leurs interventions écrites récurrentes, diffusées dans les médias, ces derniers qui se sont improvisés pour la circonstance, en experts pluridisciplinaires, ont été à priori, instruits de s’adresser au Haut Commandement de l’Armée Nationale Populaire, comme ultime recours », affirme encore cette lettre publiée sur le site Internet du MDN en faisant directement allusion à Ali Ghediri qui avait lancé la semaine passée, dans les colonnes du quotidien El Watan, un appel au général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, le général-major à la retraite, en pointant du doigt “des aventuriers dont l’unique objectif est de rester au pouvoir et de profiter de la rente”.

« Pour parvenir à leur fin, ces gens-là qui ont fait abstraction de toute considération à l’obligation de réserve à laquelle ils sont astreints, en vertu de la loi n°16-05 du 03 août 2016 et sous peine de laquelle ils peuvent être poursuivis en justice, s’essayent à la politique, avec comme seul attribut l’esprit revanchard et se permettent, sans respect de toute forme d’éthique et de déontologie, de s’ériger en donneurs de leçons », menace ainsi le département dirigé par le chef d’Etat-Major Ahmed Gaid Salah.
« Compte tenu de ces agissements récurrents qui ont dépassé, par leur indécence, le seuil de l’intolérable, notre institution se réserve le droit de faire appliquer à l’encontre de leurs auteurs, les mesures légales appropriées », indique enfin la lettre du Ministère de la Défense Nationale.

Rappelons enfin que le général-major à la retraite Ali Ghediri avait interpellé publiquement dans ses contributions le Chef d’Etat-Major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah.  “Je m’interdis d’imaginer que le général de corps d’armée Gaïd Salah puisse permettre à ces gens-là de transcender ce qui est prescrit par la Constitution pour assouvir leur désir, leur instinct et leurs ambitions. Je ne pense pas qu’il puisse trahir sa devise qu’il ne cesse de nous répéter : ‘Le pays avant tout’” », avait-il été écrit dans sa dernière contribution publiée par le quotidien El-Watan. Une contribution qui n’a pas manqué de susciter une très vive controverse. Ali Ghediri avait été promu général-major en juillet 2010 alors qu’il occupait la fonction du directeur central au ministère de la Défense nationale.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE