Une nouvelle usine de montage des véhicules a été lancée en Algérie. Encore une. Il s’agit d’une usine d’assemblage de véhicules du géant chinois BAIC. L’usine est située à Batna, à l’est du pays. Les promoteurs de ce projet considèrent qu’il s’agit de la première usine d’assemblage CKD de véhicules particuliers portant un label chinois en Algérie. L’usine affiche une capacité d’assemblage qui permet de produire quotidiennement jusqu’à 150 véhicules. 

Dans ce projet, l’investisseur principal est l’entreprise EURL SARIAK AUTO HANDLER en tant qu’actionnaire principal, le groupe chinois BAIC détient une participation minoritaire dans la joint-venture « BAIC Industrie Internationale Algérie », à hauteur de 10%.  SARIAK Noureddine, Directeur Général de la BAIC Industrie Internationale Algérie, se targue de proposer aux Algériens la voiture la moins chère du marché grâce à cette nouvelle usine. Mais s’agit-il vraiment d’une industrie prometteuse au sens propre du terme ou d’une simple activité d’assemblage rudimentaire sans aucune valeur ajoutée ? Entretien sans aucun faux fuyant avec le rédacteur en chef d’Algérie Part, Abdou Semmar :

LAISSER UN COMMENTAIRE