Une année de prison ferme pour Adlène Mellah : le verdict qui choque !

0
935

Encore un jour sombre pour la liberté d’expression en Algérie. Le journaliste Adlène Mellah a été finalement condamné à une peine d’une année de prison ferme assortie d’une amende de 100 000 dinars, pour «attroupement non autorisé» et «désobéissance et outrage à des officiers dans l’exercice de leur fonction» par le tribunal de Bab El-Oued. 

Ce verdict a soulevé l’indignation des avocats, journalistes et divers militants ainsi que défenseurs des Droits de l’Homme qui ont assisté au prononcé du verdict. A l’intérieur de la salle du tribunal de Bab El-Oued, des éclats de pleurs ont assombri l’ambiance. A l’extérieur du tribunal, les avocats, les journalistes et des simples citoyens laissent éclater leur colère. « Où est la liberté d’expression ? », « C’est une véritable Hogra ! », s’écrient des citoyens qui s’attroupent devant le tribunal pour faire entendre leurs voix.

Les caméras des télévisions privées tentent d’immortaliser cette colère citoyenne. Un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé pour contenir ce mouvement de foule. Mais rien ne pourra empêcher les amis ou proches d’Adlène Mellah d’exprimer haut et fort leur exaspération. Les avocats du journaliste ont fait enfin savoir qu’ils vont faire appel contre cette décision judiciaire. La justice devra se prononcer sur cet appel d’ici 10 jours. En attendant, Adlène Mellah doit croupir encore en prison…

 

 

LEAVE A REPLY