C’est un chiffre tout simplement hallucinant qui a été balancé sur les ondes d’une radio publique par Tayeb ZITOUNI, directeur général de La Société Algérienne des Foires et Exportations (Safex). Ce dernier a reconnu lors de son passage sur les ondes de la Chaîne III que la SAFEX a réclamé aux pouvoirs publics un crédit de 300 milliards de Da, à savoir près de 2,8 milliards de dollars, pour rénover les installations du Palais des Expositions qui abritent les diverses foires nationales et internationales organisées à Alger.

Situé à 3 km de l’aéroport international d’Alger et à 10 km du centre-ville de la capitale Alger, il est vrai que ce Palais des Expositions est devenu vétuste et nombreux de ses bâtiments « menacent ruine », comme le dit si fort Tayeb Zitouni. Mais un budget de 2,8 milliards de dollars est-il réellement nécessaire pour les besoins d’une simple rénovation ?

Il faut savoir que cet argent sera puisé par le gouvernement dans le Trésor Public. Dans le meilleur des cas, il sera débloqué par les banques publiques et étatiques. Ce crédit sera donc de l’argent public. Et en cette période de crise financière, l’Algérie peut-elle se permettre une telle lubie ?

Certainement pas surtout lorsqu’on sait que ce budget est totalement douteux et injustifié. Et pour cause, dans d’autres pays, avec beaucoup moins que ça, des infrastructures nettement plus somptueuses et stratégiques ont été édifiées. Preuve en est, en France, à Toulouse, un nouveau Parc des Expositions est en cours de construction et devra voir le jour d’ici 2020. Futuriste et innovant, il accueillera 80 événements chaque année. Et son coût, tenez-vous bien, ne dépassera pas les 311 millions d’euros ! Soit presque 10 fois moins cher que la future rénovation de la SAFEX d’Alger !

En plus, le futur Parc des Expositions s’étendra sur une zone de 100 hectares au total. Dont 23 hectares qui deviendront une zone économique autour du Parc des expositions lui-même. Hôtellerie, restauration, bureaux et commerces de proximité sortiront aussi de terre. Il s’agit d’une infrastructure aussi grande et majestueuse que la SAFEX d’Alger.

Avec le même budget, soit près 3 milliards d’euros, la France va financer entièrement  l’Exposition universelle, l’événement international qu’elle veut accueillir en 2025. Il s’agit de la plus grande foire planétaire. Comment donc l’Algérie peut-elle accorder presque le même budget pour une simple rénovation d’une SAFEX qui n’a aujourd’hui rien de grandiose ?

Nous sommes bel et bien face à un gâchis financier qui risque de donner naissance à un énorme scandale de mauvaise gestion des deniers publics. L’argent public ne peut en aucun cas être attribué sans aucune stratégie commerciale basée sur la transparence et la rationalité. La rénovation de la SAFEX pour 2,8 milliards de dollars n’obéit à aucun de ces critères.

LAISSER UN COMMENTAIRE