Le militant du mouvement Mouwatana et directeur de la web radio Sarbacane, Abdelkrim Zeghileche est toujours détenu au centre pénitentiaire d’El Koudia à  Constantine. Et en dépit de cet enfermement, l’homme n’a pas oublié ses convictions et continue de se battre pour ses valeurs. Hier lundi, il a comparu devant la chambre de l’instruction, a appris Algérie Part ce lundi auprès de la famille du directeur de la web radio Sarbacane. 

En présence de ses avocats, Abdelkrim Zeghileche a défendu son innocence et sa liberté d’exercer son travail de journaliste de proximité à travers sa web radio très suivie dans la région de Constantine. Après avoir été transféré à l’infirmerie en raison de sa maladie chronique (le diabète), l’état de santé du directeur de la web radio Sarbacane s’est nettement stabilisé, rassurent ses proches. Pour l’heure, le sort d’Abdelkrim Zeghileche est  très peu traité par nos médias. Aux yeux de plusieurs éditeurs de la presse électronique algérienne, il n’est pas question de livrer leur confrère à l’indifférence et l’immobilisme.

Des actions de solidarité seront bientôt programmées, a-t-on appris auprès de plusieurs éditeurs de la presse électronique algérienne. Soulignons enfin que le journaliste Abdelkrim Zeghileche est emprisonné depuis le 31 octobre dernier. Il est poursuivi pour diffamation et outrage au Président de la République.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE