L’année 2018 aura été l’une des pires années pour la liberté d’expression en Algérie. Cette fois-ci, c’est le célèbre écrivain Yasmina Khadra qui a dénoncé ce vendredi la censure d’une émission littéraire dont le tournage était prévu à Oran par la chaîne française Canal+. 

Il s’agit de l’émission littéraire « 21 cm » animée par le journaliste culturel et critique littéraire français Augustin Trapenard. Ce dernier avait prévu de tourner une émission spéciale à Oran dédiée au talentueux écrivain algérien Yasmina Khadra. Or, les autorités algériennes et à leur tête le ministère de la Culture ont refusé d’accorder une autorisation de tournage à la production française. L’émission ne pourra donc pas avoir lieu à cause de ce refus qui a soulevé l’indignation de Yasmina Khadra.

« Il s’agit d’une émission purement littéraire, apolitique, sur mon parcours de romancier et sur les lieux qui m’ont inspiré et forgé », dénonce l’écrivain algérien sur sa page Facebook. « Mihoubi, vous qui êtes poète, pourriez-vous nous dire pourquoi vous vous êtes opposé à ce que vous êtes cens défendre ? », s’interroge l’auteur des « Hirondelles de Kaboul » et de « Ce que le jour doit à la nuit ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE