Le journaliste et directeur du média électronique Dzaïrpresse, Adlène Mellah, a été incarcéré une nouvelle fois à la prison d’El-Harrach. Il a été placé ce mardi sous mandat de dépôt lors de sa présentation devant le procureur de la République près du tribunal de Bab El-Oued. 

Les autorités publiques l’accusent d’avoir participé à un rassemblement non-autorisé le 9 décembre dernier à Alger-centre. Son photographe, Abdelaziz Laadjel, a été, en revanche, relaxé en compagnie d’un troisième manifestant qui a été arrêté également le samedi dernier. Notons enfin que le journaliste Adlène Mellah sera jugé le 18 décembre prochain par le tribunal de Bab El Oued. Ses avocats et ses proches espèrent sa libération ce jour-là.

Pour rappel, Adlène Mellah a fait partie de la vague des journalistes qui ont été interpellés et incarcérés à la prison d’El-Harrach le 25 octobre dernier en compagnie d’Abdou Semmar et Merouane Boudiab, les journalistes d’Algérie Part. Ces journalistes ont été remis en liberté à la suite d’un énorme mouvement de mobilisation en faveur de la liberté d’expression et du respect de l’indépendance des journalistes.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE