La mobilisation en faveur de la défense de la liberté d’expression en Algérie se poursuit. Un rassemblement pacifique est prévu cette fois-ci à Oran le 22 décembre prochain, a annoncé le bureau d’Oran de la Ligue Algérienne de défense des Droits de l’Homme (LADDH).

« LADDH a décidé lors de sa réunion du 24-11-2018 de marquer par un rassemblement pacifique sa solidarité avec tous les détenus politiques, tous les détenus d’opinion et les journalistes soumis à une cabale », explique cette organisation de la société civile dans un communiqué parvenu à la Rédaction d’Algérie Part. « Le bureau d’Oran estime que les autorités ne savent que puiser dans le registre de la répression pour faire taire toute voix critique. Ce comportement ne peut nous laisser indifférent car notre pays est transformé en une vaste prison que fuient de plus en plus des milliers de citoyens et citoyennes », explique la même source d’après laquelle ce rassemblement se tiendra le Samedi 22-12-2018 au sein de la place Port Saïd (place des deux crèmeries) à partir de 10 H.

« Nous demandons aux hommes et femmes libres de se joindre à nous pour marquer cette journée et pour faire reculer la répression », insiste la LADDH. Cet appel intervient dans un contexte brûlant marqué par de nombreuses violations des libertés publiques en Algérie. Plusieurs journalistes ont été récemment incarcérés à la prison d’El-Harrach dont Abdou Semmar et Merouane Boudiab d’Algérie Part. Plusieurs détenus d’opinion sont recensés à travers le pays. Un climat de terreur règne en ce moment en Algérie et les journalistes comme les activistes font l’objet d’une répression particulièrement violente. Aux yeux de la LADDH, cette situation ne peut plus durer et il est temps de dire stop !

LAISSER UN COMMENTAIRE