La communauté algérienne en France se mobilise contre les violations flagrantes et successives perpétrées à l’encontre de la liberté d’expression des journalistes, artistes et activistes algériens. A la suite de l’emprisonnement abusif et humiliant de plusieurs journalistes et artistes algériens, un collectif mis en place ces derniers jours à Paris a lancé un appel à un grand rassemblement devant l’Ambassade d’Algérie. 

Ce grand rassemblement est prévu samedi prochain, le 1er décembre, à partir de 14 H devant les locaux de l’ambassade d’Algérie situés a 50, rue de Lisbonne à Paris. Sous le slogan : « Le journalisme n’est pas un crime », ce rassemblement vise à appuyer la mobilisation enclenchée en Algérie pour stopper les honteuses violations des libertés publiques des Algériens.

L’emprisonnement des journalistes Abdou Semmar, Merouane Boudiab, Adlène Mellah, Abdelkrim Zeghilèche ou de Lyes Hadibi ainsi que des artistes Kamel Bouakaz ou de l’activiste Marzoug Touati, est considéré par les organisateurs de ce grand rassemblement comme un dangereux dérapage des autorités algériennes et une cruelle régression. Ce rassemblement dénoncera, par ailleurs, la propagande médiatique qui a été orchestrée par Ennahar TV pour « lyncher » ces journalistes ou artistes incarcérés arbitrairement et sans aucun motif légal par les autorités algériennes.

« Ces dérapages nous inquiètent et nous incident à nous mobiliser pour la défense des libertés publiques en Algérie », lit-on dans la déclaration du collectif à l’origine de cette initiative de protestation. « Nous invitons tous les Algériens de France à venir protester contre les violations des libertés dans leur pays natal », conclu enfin l’appel lancé par ce collectif. Selon les informations d’Algérie Part, d’autres initiatives sont en préparation pour organiser de nouveaux rassemblements devant les consulats algériens en France.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE