Le rappeur et animateur Mister AB ainsi que les journalistes Abdou Semmar et Adlène Mellah ont dévoilé aujourd’hui samedi les dessous de leur emprisonnement pendant plusieurs semaines en marge d’une scabreuse affaire politique qui visait à opprimer les voix libres et influentes sur le web algérien. 

Le rappeur et animateur de la chaîne de télévision BEUR TV qui campait le célèbre personnage du « Zaïm » a raconté comme il s’est retrouvé pendant 22 jours à la prison d’El-Harrach pour avoir osé préparer un reportage sur une promotion immobilière appartenant à une mystérieuse société privée. Encore secoué, l’animateur de Beur TV garde un souvenir amer de son emprisonnement et s’interroge sur l’implication de décideurs politiques dans cette inédite machination judiciaire.

Pour leur part, Abdou Semmar et Adlène Mellah, les deux journalistes emprisonnés ensemble au bagne d’El-Harrach, sont revenus sur la dimension alarmante de cette « hogra » exercée dans le seul de bâillonner des journalistes indépendants qui dérangent certains acteurs du pouvoir politique en Algérie. Ces témoignages font froid dans le dos et reflètent l’état de déliquescence des institutions de l’Etat algérien qui peuvent sacrifier des innocents au nom de certains intérêts occultes.

LAISSER UN COMMENTAIRE