La mobilisation en faveur de la liberté d’expression est en train de porter ses fruits en Algérie. Preuve en est, la Cour d’Alger vient de remettre en liberté notre confrère le journaliste Lies Hadibi, le directeur du site Al Djazair 24. 

La chambre d’accusation près la Cour d’Alger a accepté ce dimanche le recours introduit par l’avocat de Lies Hadibi. Ce dernier avait été placé en détention à la prison d’El-Harrach depuis plus d’une semaine. Il est accusé de de « diffusion d’informations personnelles sur des pages Facebook ». Dieu merci, la très forte mobilisation des journalistes, avocats et activistes enclenchée dans le sillage de la libération des deux journalistes d’Algérie Part, Abdou Semmar et Merouane Boudiab, a fini par arracher la libération d’un autre confrère victime de l’emprisonnement arbitraire alors que la loi algérienne interdit la détention des journalistes pour leurs écrits et opinions.

Demain lundi, la chambre d’accusation du tribunal Abane Ramdane devra se prononcer sur le sort du journaliste Adlène Mellah, directeur du média en ligne Dzaïrpresse, et de l’artiste Kamel Bouakaz ainsi que du joueur de football Fodil Dob. Une forte mobilisation est attendue demain matin devant le tribunal algérois dans l’espoir de convaincre la justice de relaxer tous nos confrères.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE