L’opinion publique va suivre avec beaucoup d’attention l’audition du journaliste Adlène Mellah et de l’artiste Kamel Bouakez par le juge d’instruction de la 5e chambre du tribunal d’Abane Ramdane à Alger-centre. Le journaliste de Dzaïrpresse et le célèbre humoriste seront entendus demain lundi à partir de 11 H par le juge d’instruction. 

Ce dernier auditionnera également l’ancien joueur de l’équipe nationale et du Mouloudia d’Alger, Fodil Dob, ainsi que Houari Boukhors, le frère du cyber-activiste Amir Dz. Cette audition intervient à la suite de plusieurs rassemblements et actions de protestation organisées par des collectifs de journalistes et d’artistes qui réclament la relaxe des prévenus en attendant la programmation de leurs procès sans qu’ils subissent ainsi les conditions humiliantes de l’emprisonnement.

Hier samedi, un important rassemblement s’est tenu, d’ailleurs, devant le Théâtre National d’Alger (TNA) pour porter haut  et fort cette revendication. Une cinquantaine d’artistes dont le grand Said Hilmi, Farida Krim, Mourad Khane, Yacine Zaidi, des militants et des journalistes ont participé à ce rassemblement pour soutenir Kamel Bouakaz et les autres détenus dans la dite affaire d’Amir Dz. “Nous demandons la libération provisoire de notre confrère. Il faut qu’il soit libéré en attendant son jugement. Bouakaz et les autres  détenus dans la même affaire, ne sont pas des criminels pour les emprisonner de cette façon”,   a souligné samedi à ce propos l’acteur Yacine Zaidi lors de de ce rassemblement qui avait drainé une foule nombreuse. La Justice va-t-elle demain lundi écouter ce cri d’alarme et exécuter le voeu de ces artistes et journalistes mobilisés pour la relaxe de leurs confrères ? 

LAISSER UN COMMENTAIRE