Le célèbre agriculteur philosophe français d’origine algérienne Pierre Rabhi, né le 29 mai 1938 à Kenadsa à Béchar, est très inquiet pour l’avenir de l’Algérie. D’après cet éminent spécialiste de l’autonomie alimentaire, l’Algérie illustre parfaitement l’exemple de ces pays qui ne sont pas capables de nourrir sa propre population. 

Et Pierre Rabhi dit haut et fort cette vérité amère dans un entretien publié dans les colonnes du magazine français spécialisé en écologie Kaizen. « Prenez l’exemple de l’Algérie. Elle fait partie des nombreux pays qui importent, je crois, près de 95 % de sa nourriture. Avant l’exploitation du pétrole, si le pays était sous embargo, il aurait été capable de survivre, alors qu’aujourd’hui c’est loin d’être le cas », déplore ainsi Pierre Rabhi.

Selon ce fondateur du mouvement Colibris considéré comme une « figure représentative du mouvement politique et scientifique de l’agroécologie en France », « l’Algérie est devenue dépendante alors qu’elle a toutes les terres agricoles nécessaires ». « On sait ce qui a été déterminant ; comme beaucoup de pays qui vivent de la rente pétrolière, elle a négligé son autonomie alimentaire. On ne valorise pas les ressources agricoles naturelles et on méprise même le paysan », regrette enfin Pierre Rabhi qui est aujourd’hui à la tête d’une puissante organisation, soutenue par de nombreux mécènes issus du show-business comme Mélanie Laurent ou Marion Cotillard ou des fortunes aristocratiques à l’image de Constance de Polignac ou Patrice de Colmont.