Un énorme malaise règne en ce moment au sein de l’administration du Centre National du Registre du Commerce (CNRC), une institution qui revêt une importance stratégique et sensible dans le secteur économique. Un groupe de cadres en colère ont saisi récemment par écrit le ministère du Commerce pour dénoncer les dérapages d’une nouvelle responsable qui aurait bénéficié d’un intriguant traitement de faveur de la part de Mohamed Slimani, le patron du CNRC.

Dans leur courrier anonyme adressé le 1er octobre dernier au ministère du Commerce, des employés et cadres accusent M. Liza  de semer la zizanie entre les travailleurs des divers services de l’administration du Centre National du Registre du Commerce (CNRC). Le comportement indiscipliné et provocateur de cette employée aurait suscité un climat malsain au sein du CNRC où plusieurs cadres ont demandé de changer de lieux de travail pour ne plus avoir à subir les tensions savamment entretenues par M. Liza. Choyée par la direction générale du CNRC, les plaintes et requêtes de ces cadres n’ont jamais été prises en considération par le premier responsable de cette institution, Mohamed Slimani.

Le ministère du Commerce a été, par ailleurs, interpellé par plusieurs travailleurs du CNRC qui réclament l’ouverture d’une enquête sur les conditions peu transparentes dans laquelle le recrutement de cette responsable a été décidé par Mohamed Slimani. Plusieurs voix s’élèvent pour dénoncer ouvertement un flagrant délit de népotisme. Algérie Part enquête en ce moment sur certains dessous troublants de la gestion du CNRC et reviendra sur ce dossier dans ses prochaines publications.