C’est officiel. A partir de ce mercredi, la DGSN a lancé son concours de recrutement pour repérer des jeunes algériens et algériennes qui deviendront bientôt des policiers et policières. Mais que faut-il faire pour participer à ce concours de recrutement ?

Il faut, d’abord, rédiger une demande manuscrite et préparer tout un dossier lequel contient une copie de la pièce d’identité, l’original et quatre copies du certificat de scolarité de la troisième année secondaire accomplie. Le candidat ou la candidate à ce concours doit aussi remplir une fiche de renseignement disponible sur le site internet de la DGSN.

Ce dossier de candidature doit être déposé au niveau des services locaux de la Police, à savoir les sûretés de Daïras ou de Wilayas. Il faut savoir également que plusieurs conditions sont exigées par la DGSN aux candidats et candidates qui désirent participer à ce concours. Il faut, par exemple, présenter un certificat attestant la position vis-à-vis du service national.

Il est nécessaire aussi de présenter trois certificats médicaux et un extrait du casier judiciaire en cours de validité. Certaines caractéristiques physiques sont exigées aux futurs policiers et policières. Les hommes doivent avoir avoir une taille de 1 mètre 70 CM et les femmes 1 mètre 65 CM ainsi qu’une bonne acuité visuelle.

Soulignons enfin que cette opération de recrutement “s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan de recrutement au titre de l’exercice financier 2018”, a pour objectif de doter le dispositif d’éléments jouissant d’une formation moderne pour accomplir leurs missions de sécurisation du citoyen et de ses biens.

La police algérienne compte actuellement plus de 200 000 agents. Elle a pour objectif de se déployer dans les quatre coins du pays pour assurer la protection des « citoyens et de leurs biens ». Plusieurs nouveaux commissariats sont ouverts dans les nouvelles villes et les nouvelles cités d’habitation.