Les difficultés de Ali Haddad, le patron du FCE avec les autorités ne sont pas près de s’achever. Après avoir rencontré des difficultés à obtenir l’agrément de l’organisation patronale en tant que syndicat, Ali Haddad a reçu une fin de non-recevoir de la part d’une banque publique, la Cnep-banque, à qui il avait demandé un prêt de 250 milliards de centimes pour la construction d’un immeuble de 22 étages qui devra servir de siège pour l’organisation patronale.

Selon différents sources, la Caisse nationale d’Epargne et de Prévoyance estime que les garanties présentées par le FCE sont insuffisantes. En attendant, l’organisation patronale reste encore locataire et change constamment de locaux au grès des contrats qu’elle signe avec des propriétaires privés.

Avant cette déconvenue, le Forum des chefs d’Entreprises a déjà connu des difficultés concernant sa demande de se transformer en syndicat. Le ministère du Travail ne lui a toujours pas livré le précieux sésame !