Air Algérie est-elle au bord de l’explosion sociale ? C’est la question qui se pose en ce moment avec acuité en raison de l’avènement d’un nouveau collectif des travailleurs qui a dénoncé dans un long courrier pamphlétaire les dérives, dérapages et mauvaise gestion des actuels hauts responsables d’Air Algérie. 

Cette nouvelle organisation, pour l’heure clandestine,  s’appelle « Collectif tous Corps Confondus Pour la défense et la Sauvegarde de l’Emblème National « AIR ALGERIE » »

La premier coup d’éclat de ce collectif a semé un véritable vent de panique au sein d’Air Algérie puisque presque tous les pilotes et travailleurs de la compagnie nationale aérienne ont reçu dans leur boites mails un document qui répertorie les « petits secrets » des hauts responsables de la compagnie. « C’est en tant que témoins de la mauvaise foi qui règne au sein d’Air Algérie; que nous, groupe de cadres tous corps confondus inquiets et soucieux du devenir de notre compagnie, tenons à dénoncer l’imposture de ALLECHE, actuel P.D.G de pacotille auprès de la grande famille Air Algérie« , affirme ainsi ce document parvenu à des centaines de travailleurs d’Air Algérie.

« Depuis plus d’une année, Air Algérie vit une situation catastrophique et chaotique qui n’est dû ni à sa situation financière ni à son personnel souvent décrit d’incompétent par l’actuel PDG et ses acolytes, mais cela est une conséquence directe de l’inaptitude flagrante à gérer et les visions malsaines et odieuses de ces derniers quant au devenir d’Air Algérie », a dénoncé, par ailleurs, le document de ce même collectif qui n’a pas été du tout tendre avec le PDG de la compagnie, Bakhouche Alleche.

« Ce Hadj de malheur, se dit bon gestionnaire. Il est tyrannique avec les faibles et mielleux avec les puissants. C’est un imposteur de haute volée. Il a trompé, trompe et trompera toujours les gens pour sa folie des grandeurs. Capable de tout pour assouvir son ambition d’être ministre des transports en 2019 et son appétit gargantuesque du pouvoir », révèle ce document qui décrit un PDG aveuglé par son ambition et ignorant les enjeux réels de la compagnie aérienne nationale.

Cependant, il n’y a pas que le PDG qui est violemment ciblé par les critiques et dénonciations de ce collectif mystérieux des travailleurs d’Air Algérie. Charef Mohamed, le représentant du DG par intérim d’Air Algérie, le chef de la Division des Affaires Générales d’Air Algérie, Reda Toubal Seghir, Aziz Baghiani, conseiller du PDG d’Air Algérie, tous ces dirigeants sont cités et sévèrement attaqués dans ce document qui a fait tâche d’huile à la direction générale de compagnie battant pavillon national. Une compagnie plus que jamais menacée par l’instabilité en raison de ses multiples crises internes.