Monsieur le Directeur de la Publication,

 
je me réfère à l’article paru sur votre site algeriepart.com, intitulé “Document exclusif. Lorsqu’un talentueux manager suisse propose ses services pour moderniser Air Algérie” et mis en ligne par M. Abdou Semmar le 21/09/2018.
Ayant appris la publication de l’article sus-cité, j’ai senti ma réputation ternie, surtout par le fait que je n’ai jamais remis ce document à un quelconque média. 
Par conséquent je vous prie de bien vouloir publier au plus vite la présente mise au point avec les éclaircissements qu’elle contient. Dans le cas contraire je me verrai obligé de chercher et trouver la source de cette fuite, dont je ne suis pas l’origine.
 
En aucun moment avais-je l’intention de médiatiser mes démarches d’offre de service, que j’ai l’habitude de faire de manière discrète et confidentielle auprès de sociétés qui sont actifs dans le domaine de l’aviation civile et dans le secteur aéroportuaire, à l’étranger comme occasionnellement en Algérie.
 
La publication de mon offre de services faite et adressée au PDG d’Air Algérie, qui est par sa nature un document confidentiel, nuit gravement à ma crédibilité. 
 
Malgré l’aspect non-outrageant de vos commentaires sur mon expérience professionnel, il n’en demeure pas moins que le caractère publique de cette démarche me fait paraître dans ce contexte peu serieux et pas fiable.
 
Votre publication d’ailleurs met en doute mes relations avec les cadres dirigeants d’Air Algérie que je ne souhaiterai aucunement vouloir mettre mal à l’aise. Il leur est loisible de répondre à mon offre de service par une acceptation ou un refus, en fonction de leur dispositions, besoins et choix. 
 
Dès lors, il est de mon droit de vous demander de bien vouloir me faire parvenir un accusé de réception de ce courriel, ainsi que la publication de cet éclaircissement.
 
Thomas Bommer