Dans le cadre du déclassement de terres agricoles, le Conseil des ministres a annoncé le déclassement de six zones pour des projets d’investissements.

Ainsi, la première parcelle concernée est d’une superficie de 120  hectares située dans la commune de Tafraoui (wilaya d’Oran). Elle est destinée à la réalisation d’une usine de montage de véhicules par  la société Peugeot avec deux partenaires locaux majoritaires, précise le Conseil des ministres. Il s’agit d’un investissement de 16,4 milliards de DA qui générera un  millier emplois directs sur le site industriel, et 4.000 emplois indirects dans la région, note le communiqué.

Quant aux deux autres parcelles, elles sont d’une superficie,  respectivement, de 150 hectares dans la commune de Bekkouche Lakhdar (wilaya de Skikda) et de 487 hectares dans la commune d’El Aouinet (wilaya de Tébessa). Ces deux unités feront partie d’un vaste projet industriel et minier qui augmentera la production de phosphate au niveau du gisement de Oued El Hedba (wilaya de Tébessa) et développera la transformation de ce minerai en divers engrais dans trois usines qui seront implantées dans les wilayas de Tébessa, Souk Ahras et Skikda, précise encore le communiqué.

Tout ce projet intégré sera réalisé en partenariat entre des sociétés  algériennes et chinoises, affirme la même source.

L’investissement atteindra plus de 6 milliards de dollars et créera près de 20.000 emplois directs et indirects au bénéfice de la population des  wilayas de Tébessa, Souk Ahras, Skikda et Annaba. Rappelons enfin que le déclassement de certains de ces terrains a suscité des contestations populaires.