Après plusieurs mois d’absence, le chef de l’Etat reviendra au-devant de la scène. Abdelaziz Bouteflika présidera, demain mercredi, une réunion du Conseil des ministres consacrée à l’adoption de la Loi de Finances 2019.

C’est le communiqué de la Présidence de la République qui l’annonce. La même source a précisé que d’autres points figurent également à l’ordre du jour de ce Conseil dont le  projet de loi portant règlement budgétaire pour l’exercice 2016.

C’est la troisième réunion du Conseil des ministres que préside le chef de l’Etat cette année. La dernière a eu lieu en juin dernier et elle était consacrée à la loi de Finances complémentaire 2018.

L’avant-projet de loi de Finances 2019 ne prévoit pas de nouvelles taxes et impôts. Le budget de fonctionnement augmentera légèrement, mais le budget d’équipement se rétractera de 28%.

Pour rappel, cette apparition du Chef de l’Etat intervient au moment où l’ancien ambassadeur de France et ex-patron des services secrets français, Bernard Bajolet, a fait des déclarations incendiaires sur l’état de santé d’Abdelaziz Bouteflika. Bajolet a « récidivé » ce mardi en affirmant qu’il ne suggère pas  « qu’on le débranche”, a-t-il lancé lors d’un déjeuner de l’association de la presse diplomatique. “Mais cette momification du pouvoir algérien sert certains groupes qui, ainsi, se maintiennent au sommet et espèrent continuer à se maintenir et à s’enrichir”, a-t-il fait savoir enfin pour accentuer la gravité de ses propos. L’apparition demain mercredi d’Abdelaziz Bouteflika pourrait donc servir de réponse à Bernard Bajolet qui met en doute la capacité du Président de la République à gérer le pays.