Plusieurs médias arabophones algériens ont subi une attaque de grande ampleur à la suite de leurs publications hostiles au député milliardaire Baha Eddine Tliba, a-t-on constaté ce mercredi. Les pages Facebook des médias électroniques Sabpress, Tariqnews, Podium Dz et Envoyés Spéciaux Algériens ont été brusquement désactivées hier mardi suite à une massive « campagne de signalements abusifs », a-t-on appris auprès des journalistes et rédacteurs en chef de ces médias électroniques. 

Il faut savoir qu’il existe sur Facebook un système de signalement qui permet aux usagers d’alerter les équipes techniques lorsque les règles d’utilisation (« Vous ne publierez pas de contenus incitant à la haine ou à la violence, menaçants, à caractère pornographique ou contenant de la nudité ou de la violence gratuite ») sont enfreintes. Mais ce système est souvent utilisé de manière abusive par des cercles occultes qui veulent supprimer des « contenus gênants » publiés à leur encontre par des médias indépendants.

Pour nos confrères de Sabpress, Tariqnews, Podium Dz et Envoyés Spéciaux Algériens, il n’y pas aucun doute : c’est le milliardaire Tliba qui a financé cette campagne de signalements pour déstabiliser ces médias qui ont publié des articles virulents à son encontre. Pour l’heure, l’homme d’affaires et député FLN  d’Annaba n’a pas réagi à ces accusations.