C’est une totale reconfiguration des structures du haut commandement militaire que vient d’opérer à partir de ce lundi par la Présidence de la République, a appris Algérie Part au cous de ses investigations. 
Ainsi, un nouveau commandement a été désigné à la tête des forces aériennes. Il s’agit du général-major Boumaiza Hamid qui va remplacer le Général-major Abdelkader Lounès.
Un changement stratégique a été également opéré à la tête de l’armée de terre. Le général-major Said Chengriha, l’homme qui occupait jusqu’ici le poste de Commandant de la 3e Région militaire, a remplacé le désormais ancien commandant des Forces terrestres, Ahcène Tafer.

D’autre part, le général-major Ismail Mustapha a été nommé à la tête de la 3e région militaire. Auparavant, il était en charge du poste d’adjoint au commandant de la 2e RM. Autre changement important qu’il faut noter,  le général-major Ali Akroum est l’officier qui va remplacer le général major Abdelhamid Gris, chef du Département de l’organisation et de la logistique de l’état-major général de l’armée nationale et populaire (ANP), qui a été promu secrétaire général du ministère de la Défense Nationale. 

Et pour remplacer Ali Akroum, la Présidence de la République a jeté son dévolu sur le général-major Mohamed Tiboudelat qui devra dorénavant gérer la direction du matériel du ministère de la Défense Nationale. Cette vague de changement a atteint enfin la caisse nationale militaire de la sécurité sociale de l’ANP. Le général Bouchentouf Remil a été effectivement limogé et son remplaçant sera prochainement annoncé.

Algérie Part reviendra prochainement sur les dessous de cette réorganisation du haut commandement militaire et du ministère de la Défense Nationale.