Le passeport diplomatique de l’ancien Premier-ministre, Abdelmadjid Tebboune, a été confisqué à partir d’aujourd’hui dimanche suite à une décision rendue par la Cour de Justice d’Alger. L’ancien homme fort du gouvernement qui a occupé plusieurs portefeuilles ministériels depuis 2001 ne peut plus quitter le territoire national, a-t-on appris de plusieurs sources concordantes. 

Cette décision signifie que l’ancien Premier ministre rejoint la liste des hauts responsables qui ont fait l’objet d’une procédure de retrait de passeports. Comme il a été révélé précédemment par Algérie Part, au moins 5 généraux-majors ont été privés de leurs précieux documents de voyage suite à une décision adoptée par le tribunal militaire de Blida.

Par ailleurs, selon nos informations, plusieurs autres dirigeants militaires et politiques risquent de faire l’objet d’une ordonnance judiciaire pour suspendre leurs déplacements à l’étranger. Auparavant, les généraux Benziane Mokdad et Abdelghani Hamel ont été parmi les premiers hauts responsables qui ont été dépossédés de leurs passeports diplomatiques. Et cette liste des dirigeants ciblés par la Présidence de la République risquent de s’allonger dans les prochains jours.