Le Forum des chefs d’Entreprise reconnaît, à demi-mot, ne pas avoir respecté la législation lors du dépôt de son dossier de candidature pour se constituer en syndicat. Lors d’une déclaration à la presse, Ali Haddad, président du FCE, a indiqué que «le forum est soucieux d’agir conformément aux lois et règlements de  l’Etat algérien ».

S’il estime que le dossier déposé par le FCE «n’a pas été refusé et ne rencontre aucun obstacle», Ali Haddad admet tout de même que ce type d’agrément implique “la prise de  procédures qui nécessitent du temps”.

C’est la première fois que Ali Haddad s’exprime publiquement sur ce dossier. En mars dernier, le FCE avait introduit une demande d’agrément auprès du ministère du Travail pour se transformer en syndicat. Mais des médias ont affirmé que le département de Mourad Zemali avait adressé un courrier à l’organisation patronale pour lui signifier que son dossier n’était pas complet. Une situation reconnue par le ministre lui-même. Zemali a signifié, récemment, que ses services ont demandé au FCE de se conformer à la réglementation. Ce qui semble être fait.

Entre temps, le FCE a déclaré publiquement soutenir l’option d’un cinquième mandat pour le Chef de l’Etat.