Après les changements dans les programmes scolaires, la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, s’attaque à la discipline. Elle a annoncé, à partir de Mascara, que le port du voile intégral à l’école est désormais interdit pour les enseignantes.

« Il faut que l’identité du  fonctionnaire soit bien établie. Nous ne pouvons pas aller dans un enseignement où l’élève ne puisse pas voir le visage de son enseignante », a indiqué la ministre qui a précisé, par ailleurs, qu’il est demandé à d’autres fonctionnaires de « porter des vêtements corrects ».

C’est la première fois qu’un ministre de la République est clair sur un sujet aussi polémique. Nouria Benghabrit fait face à des centaines d’enseignantes qui portent le voile intégral à l’école, soulignent plusieurs sources concordantes. Par ailleurs, les établissements scolaires interdisent désormais des comportements insouciants des élèves. Ainsi, les cheveux longs sont interdits pour les garçons, de même que les pantacourts et les tongs. Le maquillage est également interdit pour les jeunes filles de même que les vêtements trop courts jugés « indécents ». Une réglementation stricte qui existe même dans des pays occidentaux.