Après des mois d’un silence qui a été différemment interprété, le Forum des chefs d’entreprises a fini par se mettre au diapason avec les partisans du 5ème mandat pour Abdelaziz Bouteflika.

Dans un communiqué diffusé après une réunion de son bureau exécutif, l’organisation de Ali Haddad indique appeler le chef de l’Etat à poursuivre sa « mission » à la tête de l’Etat.

«Le Forum des Chefs d’Entreprise appelle avec sincérité, respect et déférence notre Président à poursuivre son œuvre en se présentant aux élections présidentielle de 2019. Il en appelle à ses hautes valeurs d’engagement, de patriotisme et de sacrifice envers l’Algérie », précise ainsi le document de l’organisation patronale. Cette dernière veut même mettre ses moyens, donc ses finances, à la disposition du candidat qui ne s’est toujours pas déclaré.

«Le FCE s’engage à tout mettre en œuvre pour réussir, sous la haute gouvernance de M. Abdelaziz BOUTEFLIKA, le pari d’un développement national solidaire pour le progrès et la prospérité porteur de richesses et de paix », écrit le FCE. L’organisation précise qu’elle adhère totalement à l’appel à la constitution d’un « front populaire afin de garantir la stabilité de l’Algérie et sa résistance face à toutes les manœuvres internes et menaces externe ». Les membres du forum se disent prêt à « travailler d’abord à préserver les acquis de l’heure et de poursuivre l’effort de construction d’une économie forte et durable, comptant sur ses ressources propres, sur la force de ses travailleurs et sur ses entreprises créatrices de richesse ».