Plusieurs changements au sein du gouvernement, des wilayas et des institutions militaires ou sécuritaires ont été bloqués au niveau de la Présidence de la République. Il faudra attendre le retour du Président Abdelaziz Bouteflika de Genève pour approuver et valider la feuille de route des autres changements qui doivent se produire au sein de plusieurs appareils sensibles de l’Etat, a appris Algérie Part suite à ses investigations. 

Le Président Bouteflika ne rentrera pas au pays avant lundi où il doit subir durant la matinée de cette journée un autre contrôle médical.  Cependant, toutes nos sources assurent que son état de santé n’a connu aucune dégradation, contrairement à ce que propagent les informations véhiculées par plusieurs sources médiatiques douteuses et des pages Facebook suspectes.

D’après nos sources, le Président Bouteflika se porte bien et poursuit ses contrôles médicaux routiniers que nécessitent les soins qui lui ont été prescrits par ses médecins traitants. D’autre part, le remaniement ou changement de gouvernement est, pour l’heure, reporté. La Présidence de la République n’a pas tranché sur la liste définitive qui devra annoncer la future composante gouvernement appelée à diriger l’Algérie dés les premières semaines de la rentrée sociale. Algérie Part poursuit ses investigations et reviendra sur ce sujet avec de plus amples révélations.