Les changements dans l’armée se poursuivent. Comme l’a révélé Algérie Part la semaine passée, le chef d’Etat-Major de l’armée, Ahmed Gaïd Salah a procédé à de nouveaux limogeages parmi les chefs de régions et des forces militaires.

Ainsi, après la première, la deuxième et la sixième région, c’est au tour du chef de la 4ème région militaire (Ouargla), le Général-Major Abderrazak Chérif d’être relevé de ses fonctions. Il a été remplacé par Hassan Alaïmia, qui occupait le poste de commandant adjoint de la région.

De son côté, le Général-Major Ahcène Tafer, commandant des forces terrestres a été remplacé par le Général-Major Saïd Chengriha, qui occupait jusque-là le poste du commandant de la 3ème région militaire (Béchar).

Jusque-là, les changements ont touché deux directeurs importants au sein de l’administration du ministère de la Défense Nationale, à savoir les généraux-Majors Benziane Mokdad (Directeur des personnels) et Boudjemaa Boudouauer (Finances). Saïd Bey, commandant de la deuxième région (Oran) et Habib Chentouf, commandant de la première région ont été relevés de leurs fonctions. De même que le Général-Major Mohamed Tirèche, commandant de la direction centrale de la sécurité de l’armée (DCSA), a été remplacé par le général-major Athmane Benmiloud.

Nous avons dans une analyse précédemment publiée par nos soins, ces changements obéissent à une nouvelle reconfiguration des rapports de forces au sein l’armée algérienne à la veille de la cruciale élection présidentielle d’avril 2019.