Vingt-quatre heure après la fermeture de la source d’eau de Sidi El Kébir, à Hamr El-Aïn, dans la wilaya de Tipaza, les causes de la propagation de l’épidémie du choléra commencent à apparaître. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, l’association algérienne de défense des droits des consommateurs montre comment un citoyen, sans foi ni loi, a contaminé la source.

Images à l’appui, couplée à des témoignages de citoyens dont des enfants, la vidéo montre comment un citoyen de la région a détourné une canalisation d’eaux usées pour créer un lac avec lequel il peut irriguer des exploitations agricoles situées à proximité de la fontaine naturelle qui est ainsi contaminée. Des paysans de la région viennent s’approvisionner au niveau de ce lieu insalubre pour arroser leurs vergers. Un acte criminel en soi qui met en péril la santé de toute une population.