Après plusieurs jours de panique, le ministère de la Santé affirme avoir identifié l’origine de l’épidémie du choléra qui sévit dans certaines régions du pays depuis quelques jours. Une source d’eau, dite de Sidi-El-Kébir, située à Hamr El-Aïn, dans la wilaya de Tipaza, est pointée du doigt.

« Le contrôle bactériologique de l’eau de source Hamr El Ain (Sidi El KEBIR) de la wilaya de Tipaza a révélé la présence du vibrion cholérique. De ce fait, cette source, a été condamnée et interdite à la consommation », précise samedi le ministère de la Santé dans son communiqué.

Des images, diffusées par des chaînes de télévisions privées, montrent en effet une pelleteuse en train de détruire carrément la source d’eau qui sert de lieu d’approvisionnement de la population en eau potable et sert également de source d’irrigation pour des vergers, très nombreux dans cette plaine agricole de la Mitidja.

Sur le plan sanitaire, aucun décès supplémentaire n’a été enregistré depuis jeudi. Les services du ministère de la Santé ont même démenti l’existence d’un nouveau décès dans la wilaya de Médéa, comme l’indiquent des rumeurs propagées sur les réseaux sociaux et dans certains médias.