Les limogeages se poursuivent à la vitesse grand V au sein de l’institution militaire. Cette fois-ci, c’est le patron de la Direction centrale de la sécurité de l’armée (DCSA) le général-major Mohamed Tirech, dit Lakhdar Tireche, qui vient d’être relevé de ses fonctions, a-t-on appris de plusieurs sources concordantes. 

 

Il s’agit de l’un des officiers les plus influents de l’armée algérienne. Son limogeage ne manquera pas de faire couler beaucoup d’encre. Pour rappel, la DCSA qui dépendait également du DRS a été rattachée en septembre 2013 à l’état-major de l’ANP après avoir connu un changement de direction, son ancien chef, le général-major Mehenna Djebar ayant été remplacé par le général-major Mohamed Lakhdar Tireche.

Il est à souligner enfin que Lakdar Tireche dirigeait une instance chargée de plusieurs missions très sensibles. La DCSA a subi une véritable transformation en septembre 2013 pour en faire un véritable service de renseignements aussi important que le défunt DRS. Ainsi, la DCSA dispose d’un centre principal militaire d’investigations (CPMI) qui a été promu au rang de service central opérationnel militaire d’investigations (Scomi). Cette structure basée à Alger est en charge des investigations, du traitement des informations en provenance des autres services de sécurité, et des interventions sur le terrain dans la lutte contre le terrorisme et la protection de l’armée.

Le général-major Lakhdar Tireche avait également à sa disposition les Centres opérations de la sécurité de l’armée (Corsa) qui ont comme prérogatives dont celles d’intervenir sur le terrain notamment dans la lutte antiterroriste. Ses agents ont presque une carte blanche pour arrêter et interroger des suspects. Lakhdar Tireche avait aussi sous sa coupe les Services de prévention et de la sécurité de l’armée (SPSA) dont le rôle est surveiller les activités politiques, protection des casernes, surveillance des militaires, contre-espionnage et le terrorisme. La DCSA jouit en dernier d’un statut d’autonomie dans l’accomplissement de ses missions et la gestion de son budget. Le remplaçant de Lakhdar Tireche disposera ainsi d’un pouvoir sans équivalent au sein de l’institution militaire.