Après des années de disette, Sonatrach retrouve des couleurs. La compagnie nationale des hydrocarbures a signé un important accord pour la livraison du gaz à l’Espagne durant les 9 prochaines années. Le même accord a été signé avec l’Italie, mais le nombre d’années n’a pas été précisé.

Selon l’agence Reuters, qui a cité le PDG de Sonatrach, la société algérienne va fournir à l’Espagne neuf milliards de mètres cubes de gaz par an. Elle va fournir 3 milliards de mètres cubes de gaz par an pour l’Italie.

En plus de l’exportation, Sonatrach veut se diversifier à l’International. Elle a déjà eu des entretiens avec le Niger et l’Irak pour des contrats d’exploration. Les pourparlers avec la Bolivie sont prévus pour la semaine prochaine, note la même source.

Plus qu’une simple affaire d’exportation, un haut responsable de la Sonatrach a déclaré que la société était également en pourparlers avec Shell pour « développer des projets communs en Algérie, dans le cadre d’une campagne visant à stimuler la production nationale avec de nouveaux partenaires tout en essayant de constituer des réserves à l’étrange », note l’agence britannique. « Notre objectif est certainement d’augmenter nos réserves par une présence à l’étranger », a déclaré à Reuters un haut responsable qui a requis l’anonymat.

Avec l’arrivée des Américains sur le marché, des observateurs avaient craint le recul des commandes pour la Sonatrach. Une crainte aujourd’hui démentie par ces nouveaux accords commerciaux.