Lu sur le blog de Michel Collon de retour vers son pays la Belgique à la suite de sa première visite de l’Algérie où il était un des invités du 18ème Salon International du Livre d’Alger, les impressions de celui qui affirme que l’Algérie a joué un grand rôle au point de départ de ses engagements [1].

Il écrit notamment dans ce papier qu’il avait eu de la chance en rencontrant deux « porteurs de valises » belges solidaires qui aidaient le FLN et la libération face à la répression de la France coloniale. Ses amis de l’Algérie résistante lui avaient recommandé alors le bouleversant petit livre d’Henri Alleg, « La Question », qui décrivait tout en dénonçant la torture pratiquée systématiquement en Algérie par l’armée coloniale. Il était même devenu par la suite un ami avec qui il avait animé différents conférences et des formations sur les mêmes thèmes.  Ce livre lui était donc d’un véritable déclic, comme il l’atteste dans cet article, dans sa vie militante ultérieure en changeant radicalement de cap, lui qui est issue d’une bourgeoise famille bruxelloise et néanmoins pro-israélienne au moment de la guerre de libération nationale. En 2008, dans l’émission « Ce soir ou jamais » de la chaine publique française France [2], il n’hésite pas de traiter l’état sioniste, d’état le plus raciste au monde.

Ceci pour l’introduction. Je pense que beaucoup d’Algériens connaissent Michel Collon qui est une des figures les plus en vue dans le monde, principalement dans l’espace francophone, dans sa lutte contre l’empire coloniale et impérialiste. Le site Wikipedia [3] donne un aperçu sur cet homme dont son actuel combat est envers les médias-mensonges de l’occident qui utilisent toute leur propagande pour justifier leur entrée en guerre dans une coalition contre un pays qui dérange leur dessein expansionniste et son expropriation de ses richesses naturelles (les derniers en date : Irak, Libye, etc…). Il met à nu la désinformation au profit de la guerre qui diabolise l’adversaire avant de l’achever par les armes de destructions massives, chères à ces néo-colonialistes. Cette stratégie médiatique doit étouffer toutes les voies discordantes pour ne laisser diffuser que le la loi du plus fort.

Dans l’émission phare du journaliste Frédéric Taddeï [4], sur France 3, presque le seul espace où il est le plus souvent invité, il lance cette pénible phrase qui a défrayé la chronique en son temps en déclarant que l’Algérie serait la prochaine cible évidente et naturelle de l’occident et son bras armé l’Otan. Notre pays serait donc dans le collimateur de ces puissances comme il l’a d’ailleurs affirmé avec arguments à l’appui dans le journal algérien « La Nouvelle République » [5].

Ce qui est intéressant de savoir, c’est comment se prémunir de telles guerres pour les pays visés. Michel Collon, qui est un ami de plus de 50 ans de l’Algérie, ne veut pas se comporter comme un donneur de leçons en seulement quelques jours de présence dans notre pays mais ne va pas par plusieurs chemins pour expliquer ses quatre vérités . « C’est aux algériens de trouver les solutions aux problèmes graves de leur pays ». S’il a rajouté l’adjectif « graves » aux problèmes multidimensionnels dans lesquels se débat l’Algérie depuis son indépendance chèrement acquise,  c’est certainement pour mettre en garde nos gouvernants actuels en laissant ces problèmes en leur état actuel et qui hypothèquent indéniablement son avenir proche. On a l’obligation et le devoir de les solutionner pour relever les énormes défis qui nous guettent à quelques mètres de nos frontières très fragilisées depuis les révolutions dites arabes ainsi que les événements du Mali se  font entendre.

Jugez-en plutôt puisque nous sommes à la croisée des chemins, à la porte d’élections présidentielles  qui sont entourées du flou le plus total pendant que les puissances de l’Otan jouent à échec et mat en observant minutieusement chacun de nos pas. Un seul accroc et les voilà voler à notre « secours ». Le loup ne sortirait ainsi plus jamais de la bergère.

Pour finaliser ce petit papier, je n’ai pas trouvé meilleure conclusion que ces lignes de l’article de l’ami de l’Algérie Michel Collon qui sonnent comme un testament laissé à son départ de l’Algérie dont on sent, à travers ses conseils, qu’il ne lui veut pour la postérité que la liberté, l’indépendance totale, le développement et la prospérité. Espérons que ces phrases lourdes de sens tomberaient sur des oreilles attentives de patriotes  jaloux de l’indépendance de l’Algérie une et indivisible qui survivrait aux passages des hommes.

« De tout cela ressortent deux principes, il me semble :

  1. Un pays ne pourra être fort et repousser les agressions que s’il s’appuie sur son peuple, s’il mobilise toute la population. Développer la justice sociale et la démocratie, la participation maximum de chacun, c’est l’arme suprême qui a permis à Hugo Chavez et Evo Morales notamment de vaincre les coups d’Etat, les menaces de sécessions, les opérations de déstabilisation, les tentatives de corruption. Se battre pour cela est la tâche des Algériens et de personne d’autre.
  2. Quels que soient les problèmes et défauts d’un pays, jamais les USA, la France et compagnie ne sont la solution. Tout ce qui les intéresse, c’est faire main basse sur le pétrole, le gaz, les richesses en général. Ils ne sont pas la solution, ils sont le problème. Regardez l’Irak, la Libye, la Syrie, la Palestine !

C’est pourquoi résoudre les problèmes de justice sociale et de démocratie, combattre la bureaucratie et la corruption ne pourra réussir qu’en défendant bec et ongles la souveraineté de son pays face aux grandes puissances qui sont toujours coloniales. Et en s’unissant avec les peuples voisins afin de créer des alliances régionales solidaires qui permettent de résister ensemble. Donc, on se demandera toujours : qui cherche à diviser le Maghreb, quels intérêts se cachent derrière ces querelles provoquées ? ».

C’est à lire, à relire et à méditer religieusement.

Par Mohammed Beghdad

Références:

[1]- http://www.michelcollon.info/Mes-impressions-d-Algerie.html

[2]-http://www.dailymotion.com/video/x7oksc_israel-est-l-etat-le-plus-

[3]-http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Collon

[4]-http://www.youtube.com/watch?v=igpsUnWQFq0

[5]-http://www.lnr-dz.com/index.php?page=details&id=21603