Le syndicat national autonome des travailleurs de l’électricité et du gaz « SNATEG » est très ravi du grand succès remporté par la campagne nationale à utilité publique lancée dans les réseaux sociaux sous le thème «ensemble pour payer une facture d’électricité moins chère», cette campagne avait pour but de dévoiler aux citoyens leurs droits sur les tarifications avantageuses de l’électricité, et de réguler SONELGAZ dans le sillage de ses missions qui lui ont été attribuées par l’état explicitement à assurer et améliorer sa qualité de service public envers les citoyens algériens. 
Nous remercions tous les citoyens et les personnalités nationales qui ont interagit avec les brochures explicatives sur les divers tarifs électriques approuvés, mis à leurs dispositions.
De ce fait, nous avons reçu des milliers d’appels de nos concitoyens de tous les régions du pays qui souhaitaient plus de précisions sur les divers tarifications, mais malheureusement, en raison des moyens limités, nous n’avons pas pu répondre à tous les appels, les e-mails et les messages ; mais nous nous engageons à élargir les explications sur les avantages de la tarification électrique dans les prochains jours pour un meilleur service public.
Au moment où notre campagne enregistre un intérêt incomparable par le peuple algérien et même par les partis politiques et les associations de protection des consommateurs, SONELGAZ diverge l’essentiel des intérêts des citoyens en poursuivant ses campagnes dites convoi de rationalisation de l’énergie ,utilisant ainsi un potentiel humain et financier pour une campagne totalement inutile par rapport aux besoins énergétiques inévitables ,face aux records de chaleurs que vit notre pays cet été. 
Nous nous demandons comment la société SONELGAZ ne peut comprendre que l’énergie utilisée par les citoyens algériens et plus précisément nos frères du sud pendant les grandes chaleurs représentent un besoin vital et non un besoin de confort ?
L’appel à rationaliser l’énergie pour qu’ils aient une facture inférieure sans évoquer les avantages tarifaires réglementés ne représente-t-il pas un aspect de tromperie envers le peuple algérien ?
Les divers tarifs électriques n’offrent ils pas une autre alternative pour une culture de consommation que le citoyen puisse de lui-même maîtriser ses besoins énergétiques pendant les heures de pointes et réduire ainsi le coût de sa facture ? N’est-il pas temps que SONELGAZ change ses concepts de gestion pour ceux qui sont engagés à assurer un vrai service public ?
En qualité d’organisation syndicale, nous appelons le Président de la République à intervenir et faire converger SONELGAZ dans ses missions à servir et à améliorer sa qualité du service public envers les citoyens mécontents et à faire connaître les avantages tarifaires réglementés au peuple algérien.
Nous demandons également à SONELGAZ de prendre les initiatives pour lancer des campagnes pour que le citoyen sache ses droits légitimes aux avantages des tarifs approuvés par la commission de régulation d’électricité et du gaz.
Il est déraisonnable que notre syndicat puisse se substituer à l’entreprise dans le domaine de ses missions, et nous efforcer de les clarifier, pendant que SONELGAZ s’égare dans les campagnes inutiles ,source de gaspillage d’argent public qui s’ajoute à un nouvel échec des perspectives commerciales qui fragilise de plus en plus l’institution publique.
Enfin nous promettons aux citoyens algériens une explication plus claire des tarifs d’électricité en cas d’obstination de SONELGAZ à vouloir les dissimuler et mettre fin à sa stratégie de faire perdurer sa gestion stérile.
Mellal Raouf, président du  syndicat des travailleurs de l’électricité et du gaz (Snategs)