Le mégaprojet du port d’El Hamdania dans la région de Cherchell intéresse fortement les saoudiens notamment la richissime famille Ben Laden qui avait proposé à partir de novembre 2017 de financer ce mégaprojet avec ses propres fonds à condition de prendre en charge les travaux de sa réalisation, a appris Algérie Part au cours de ses investigations.  

La famille Ben Laden par le biais de l’une ses entreprises, Huta Grup, avait adressé une demande officielle en novembre 2017 pour participer au financement et réalisation de ce futur port stratégique destiné à relancer l’économie algérienne. Huta Grup, basé à Djeddah, dispose, effectivement, d’une filiale appelée Huta Marine spécialisée dans les travaux de construction des marinas et ports commerciaux ainsi que les infrastructures maritimes.

La famille Ben Laden a proposé à l’Algérie de mobiliser tous les fonds nécessaires pour la réalisation de ce futur port si le projet de sa construction est confié à leur filiale Huta Marine. L’ambassadeur saoudien à Alger a rencontré de nombreuses personnalités dans le monde des affaires à partir de fin 2017 pour défendre l’intérêt de cette proposition formulée par la famille Ben Laden.

Une proposition à laquelle les autorités algériennes n’ont jamais répondu laissant ainsi ce projet en suspens au moment où un accord préalable avait été signé avec deux groupes chinois pour réaliser ce futur port grâce à un prêt long terme de l’Etat chinois estimé à 3 milliards de dollars. Mais, comme il  a été révélé récemment par Algérie Part, la Présidence de la République n’a pas encore donné son feu vert pour le début des travaux en raison des coûts jugés élevés et exorbitants. Une étude internationale a été commandée pour réévaluer ce mégaprojet.

Rappelons enfin que la famille Ben Laden possède des avoirs estimés à plus de 5 milliards de dollars.  Cette famille s’est enrichie au fil des ans grâce notamment à des projets de plusieurs milliards de dollars que lui avait confiés le palais royal pour développer les villes de La Mecque et à Médine, qui abritent les lieux les plus saints de l’Islam.