C’est une nouvelle mode qui fait froid dans le dos. Des concerts musicaux et manifestations culturelles sont devenues la cible des attaques de plusieurs cercles malveillants. Au nom de la misère sociale et inégalités, on tente d’interdire la musique et empêcher les Algériens d’accéder à la culture. Abdou Semmar, le rédacteur en chef d’Algérie Part, tire la sonnette d’alarme.