Les autorités algériennes cherchent sérieusement à développer le transport maritime. Et l’Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (Entmv ) vient d’être officiellement chargée de mener les négociations pour acquérir un nouveau car-ferry, navire utilisé pour le transport des voyageurs. La Présidence de la République a officiellement donné son feu vert pour débloquer une enveloppe de 104 millions de dollars pour financer cette acquisition, a-t-on appris suite à nos investigations. 

Le futur nouveau navire devra avoir une capacité de de 1300 passagers et 350 véhicules. L’ENTMV a commencé ces jours-ci les négociations avec plusieurs fabricants internationaux. Il s’agit du deuxième navire que l’Algérie s’apprête à acquérir après le premier car-ferry commandé aux deux groupes chinois Chantier Guangzhou Shipyard International (GSI) et China Shipbuilding Trading company (CSTC).

Au mois de mars 2018, l’ENTMV a commandé officiellement à ces deux fabricants chinois un navire d’une capacité de 1800 passagers et 600 véhicules. D’un montant de 175 millions de dollars, le navire qui sera réalisé dans un délai de 26 mois est d’une longueur de 199,90 mètres et une largeur de 29,95 mètres avec une vitesse de 24 noeuds (43,68 Km /h).

Avec ce deuxième navire en cours d’acquisition, l’Algérie pourra renouveler sa flotte vieillissante de transport maritime. Le Tariq Ibn Ziad, le Tassili II et El Djazaïr sont les seuls navires utilisés par l’ENTMV. Ces trois navires sont déficients et très âgés. Ils ne répondent nullement aux besoins du marché national. A Chaque saison estivale, l’ENTMV est obligée d’affréter des bateaux étrangers pour transporter les voyageurs algériens.