En colère depuis quelques semaines à cause des conditions sociales déplorables dans lesquelles ils vivent, les habitants de la ville d’Ouargla ont franchi, jeudi soir, un nouveau palier dans la contestation. Ils ont empêché un spectacle que devait donner le chanteur Raï, Kader Japonais au Théâtre de verdure de la ville.

Des dizaines de jeunes ont investi les gradins du théâtre de verdure où devait se produire le chanteur populaire. Au lieu d’un spectacle de chant, des jeunes qui se sont présentés comme des « activistes » ont organisé une prière collective. Selon des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, ces jeunes voulaient se montrer « pacifistes » et ont donc tenu des discours mesurés.

«”Nous avons fait cette action pour dire que nous ne sommes pas forcément contre ce genre d’activités. Mais au lieu de gaspiller l’argent dans les futilités, nous souhaitons que nous puissions bénéficier de développement comme les autres villes du Nord “, indiquent des jeunes. Certains d’entre eux ont certes agrémenté leurs discours de références religieuses. Mais ils ont unanimement réclamé du développement pour leur wilaya.

“Le jour où notre ville ressemblera à une ville européenne où il y a aura tout, à commencer par la propreté, à ce moment-là, on pourra envisager des activités de ce genre “, a indiqué un jeune activiste d’Ouargla.

Devant une telle situation, le public, notamment les familles, qui devaient assister au spectacle ont déserté les lieux. Les autorités sont restées silencieuses et impuissantes.